Connexion
FAQ M’enregistrer

Débriefing Wild trigger

Le bilan de la partie ou l'OP

Débriefing Wild trigger

Messagepar taijime » 16 Juin 2019, 20:49

Me voici de retour après un week-end passé sur les terrains de la wild trigger!

La raison qui m'a poussé à jouer chez la wild est qu'un grand youtubeur avait pour projet de faire une vidéo d'airsoft le 8 et 9 juin et cherchait des participants qui habitait la régions parisienne. Je me suis dis, "qui ne tente rien, n'a rien"... et je rempli donc le formulaire de participation. Deux jours plus tard, je reçois une invitation en précisant le lieu et l'heure, à savoir, deux terrains de la wild triger: The hangar et Carp&diem. Sur le coup, je me me dis et M... 6mm0013 puis ensuite je me dis que ça me fera un avis personnel.

Voilà pour la petite histoire, je passe donc au sujet le plus intéressant, le débrief!

THE HANGAR

Arrivé sur le parking du terrain samedi a 8h, je sors mes affaires et me dirige donc à l'entrée du terrain pour être accueillis par un orga qui me demande mon nom ainsi que ma carte d'identité. Une fois passé la "sécurité" je me dirige donc vers la zone neutre et découvre que nous sommes installé sous... un hangar ( bizarre 6mm007 ) Bonne impression de constater que toute la ZN est entourée par une sorte de filet capable de stopper les billes!

Une fois équipé et prêt a jouer, je passe donc sur le terrain et me dirige sous... un hangar ( encore! ) pour le passage chrony imposé à tous les joueurs avec de la 0.20g fournie par l'orga. Un bout de scotch bleu entoure une partie de la réplique ( silencieux ou poignée tactique etc etc...) pour les répliques de moins de 350 fps. Tous le monde y passe snipe, gbb, aeg, hpa, même le youtubeur qui avait acheté le fameux snipe de Novritsch pour l'occasion!

S'en suit les règles de sécurité, qui sont simples et claires ( distances d'engagement, zones de jeu, les bâtiments jouable toussa toussa... ) Qu'elle fût ma surprise quand il as été annoncé que seul le semi était autorisé ( sauf batteuse ) mais surtout que le freeze n'existe pas! Il fallait soit qu'une bille soit tirée DANS LE PLASTRON OU LES JAMBES, soit un coup de couteau, hache etc factice soit... un coup de crosse 6mm0044 ! A condition que celui ci soit fait gentillement évidement. Les artifices quand à eux sont strictement interdit ( grenade co2, à grattoir, fumigène et tout autres pyrotechnie... ) mise à part les simples grenades à gaz ultrair etc...

Le briefing est lui aussi très simple, le fil rouge de la journée sera de récupérer des composants ( 3 circuits électronique, corps du missile, tête du missile etc etc et même un scientifique ) permettant à chaque équipes de monter un missile qui sera lancé en fin de journée. Les équipes étaient on ne peut plus simple! les tenues civiles unies, et camos noir ( multicam black, kryptec typhoon etc etc ) seront russes et le reste des camos seront... américains! Vous avez dis cliché? 6mm0014. Malheureusement, les civils n'étant pas assez , il a fallut compléter par des joueurs en camos mais avec un gilet tactique noir et pour bien distinguer le camp civil, un tour de scotch papier ( type scotch de peinture ) sur chaque bras pour servir de brassard, simple mais finalement très efficace.

A 10h30 fin de briefing, l'orga nous amène à notre spawn pour le début de partie qui sera lancé 5min plus tard. Là, on découvre un terrain avec pas mal de potentiel mais relativement petit pour la quarantaine de joueurs que nous étions. Joueurs qui étaient tous variés allant du simple airsofteur au speedsofteur en tenue ultralégère ( un PA, 5 chargeurs une ceinture et surtout des genouillères pour les glissades! ) Malgré ce détails, je n'ai personnellement vu aucun problème à part quelques petits spawnkill mais qui ce sont résout par les spawnkilleurs eux même en se retirant à leur spawn. Tous le monde à été fairplay tant pour la distance d'engagement que pour les touches, aucun tire à la tête sauf s'il n'y avait que ça qui dépassait et qu'il n'y avait pas le choix.

Petite pause déjeuner de 13h à 14h, de quoi manger un sandwich, recharger et discuter un peu avec d'autres joueurs et orga. Reprise du jeu aux alentours de 14h avec en surprise, l'inversion des spawns. La suite de la journée se passe tout aussi bien que la matinée avec la suite du scénario. L'inversion du terrain m'a permis de découvrir d'autres zone de jeu fort sympathique qu'on avait pas exploité le matin comme des tranchées et la partie "verdure", mais comme je l'ai dis plus haut on a vite fait d'arriver au spawn ennemi! Il suffit de traverser les 3 hangars ou de contourner par la partie "verdure" pour arriver dans le dos de l'ennemi, chose très simple si on voulait juste faire du kill sans jouer les objectifs. Peu avant 17h, on reçoit comme objectif de se rendre sur une zone bien précise pour attendre "l'exfiltration" par hélico. Nous devons donc occuper la zone et surtout être présents à une heure précise pour la fin de partie. Autant vous dire que ça tirait dans tous les sens 6mm007 .

Fin de journée je remballe mon matos, discute avec quelques joueurs et le youtubeur puis prend la route pour me rendre à mon hôtel situé à 30min du terrain complètement lessivé mais totalement satisfait de la journée!
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence...

Image
Avatar de l’utilisateur
taijime
Membres
 
Messages: 497
Inscription: 03 Fév 2015, 18:15
Localisation: Chamalières

Re: Débriefing Wild trigger suite

Messagepar taijime » 16 Juin 2019, 20:50

Après m'être reposé une courte nuit, je bosse de nuit donc j'ai gardé le rythme de me coucher tard ( ou tôt 6mm007 ) je me prépare pour la 2ème journée d'airsoft sur un tout nouveau terrain que la wild trigger vient d'avoir! il s'agit d'un ancien collège où lycée abandonné depuis 2012 si j'ai bien suivi, avec pleins de bâtiments comme le réfectoire, les cuisines, l'internat les classes, un immense jardin, un lac etc etc. Après 1h de route j'arrive donc sur le terrain en pleine zone urbaine et découvre l'immensité de la zone!

Carp&diem:

Tout comme la veille, l'orga me demande mon nom et ma carte d'identité puis direction une ancienne salle de classe ( je suppose ) qui sert de zone neutre. Au vue du nombre de joueurs présent ce jour ( une soixantaine ) on investit au moins 3 salles au rez de chaussée! Des tables sont encore présentes un peu partout dans les salles et on profite donc pour y poser nos affaires et se préparer. Le passage chrony se fait dans une petite cours derrière les salles où nous sommes installé, tous le monde doit y passé même ceux déjà présent le samedi et tout comme la veille, les règles de sécurité ainsi le briefing commence vers 10h15. Les règles de sécurité sont strictement les mêmes à quelques petites choses prêt, les masques grillagés et lumières sont fortement conseillés pour ce terrain. En effet, quelques zones sombres mais surtout un "sous sol" était présent sur ce terrain ( sous sol que je n'ai pas trouvé au passage 6mm007 ). L'objectif était simple, tout comme la veille, les russes ( civil ) contre les ricains ( camo ) et nous devions ramasser des éléments pour fabriquer un satellite afin de le lancer en fin de journée.

A 10h30, l'orga nous amène à notre spawn, qui sera prêt du lac pour commencer, et dès le début de partie, un petit groupe et moi même décidons de passer par l'intérieur d'un des bâtiments. Après presque 15 à 20min a tenter de se repérer sur les 3 étages, voilà enfin les premiers échange de billes dans la pénombre! On décide de se replier ( après que j'ai soigné la moitié de mon groupe ) pour les prendre a revers mais une fois sortie du bâtiment, plus personne... Il aura fallu traverser tout le bâtiment pour tomber sur un deuxième et se retrouver accrocher par l'ennemi. Presque une heure s'est écoulée pour enfin trouver un objet du scénario dissimulé dans un placard ( chose a laquelle il n'en manque pas dans les 3 ou 4 bâtiments jouable ). Chaque pièces à dût être fouiller pour ne louper aucun objet et bordel que c'était grand et long tout en étant dans le stress de tomber sur l'ennemi à chaque fois que l'on passait devant la porte d'une chambre, classe, chambre froide de cuisine, réfectoire et j'en oublie très certainement! Nous étions une soixantaine le dimanche mais le terrain était si immense qu'il aurait facilement accueillit le double sans problème...

L'heure du déjeuner se faisant sentir après avoir parcouru des kilomètres et récupérer quelques objets de jeu, des joueurs s'accorde une pause bien appréciée! On en profite pour discuter entre joueur et orga pour parler de ce qui va ou ne va pas sur le terrain ( c'était une première sur ce terrain pour le monde y compris les orgas sachant que le terrain venait d'être acquis quelques mois auparavant. Nous avions donc eu le privilège de jouer à une partie privé 6mm0011 .

Reprise du jeu à 14h, après une petite modification des spawns ( spawnkill oblige^^ ) la partie recommence pour finir de monter notre satellite mais une surprise nous "attendaient": un des nôtres ( un des "cadreurs du youtubeur si j'ai bien suivi ) a été capturé par l'ennemi en possession de disquettes! Notre mission vous l'avez deviné... aller le récupérer!
Direction donc la piscine ( ha oui, il y avait une ( des? ) piscine... ) où, forcément, nous attendaient une équipe d'une dizaine de russes qui, une fois touchés, étaient out définitif. Une équipe s'est chargée d'éliminer les joueurs situés derrière le mur servant a délimiter la zone piscine tandis qu'une autre passait par l'entrée sous la piscine. Là ou on a bien galéré, c'était pour pénétrer l'entrée du vestiaire ( sous la piscine ) car une seule entrée était à disposition... Passage donc en force, où plusieurs joueurs se sont fait sortir pour arriver au fameux vestiaire et douche ( commune probablement ) et arriver enfin à l'escalier ou attendait le dernier ennemi avec, derrière lui, l'otage... Un simple rideau en "plastique" transparent me séparait de l'ennemi! Impossible donc de s'y aventurer sans se faire sortir ni même de lancer une grenade... j'attend donc les renforts et ouvre le rideau avec deux autres collègues, mais un d'entre nous se fait sortir. Pas le temps d'attendre le médic sachant qu'il y avait une grande probabilité que le reste des russes débarqueraient à n'importe quel moment. J'agrippe donc l'otage et lui dis de me coller au cul ( puisqu'il ne pouvait riposter aux tirs ) et file rejoindre le reste de mes collègues à la sortie des vestiaires pour exfiltrer notre ami. Une première équipe était chargé d'ouvrir le chemin tandis que moi, je m'occupais d"escorter notre ami en le tenant fermement par son gilet ( j'espère ne pas trop l'avoir brusqué 6mm007 ). Tout se termina quand on arriva enfin a notre spawn pour ramener notre collègue en possession des disquettes.

La suite du scénario était de récupérer le corps du satellite et les boosters ( que j'avais repéré au passage dans les vestiaires de la piscine ). Le principal objectif était de récupérer le corps, tous le monde s'y ait donc dirigé, sauf moi et deux autres joueurs qui avons décidé d'aller récupérer les boosters repérés juste avant. De mon coté, aucune résistance car tous le monde était occupé à l'autre bout du terrain!
Une fois tous les éléments récupérés, direction la salle d'ordinateur pour y trouver un schéma afin de "câbler" le satellite ( qui n'était n'y plus ni moins qu'un baril de pétrole avec une barre le traversant de part en part pour y fixer les panneaux solaire au passage ... ) puis descendre à l'atelier pour monter le tout ( 1 corps, 8 booster, 4 panneau solaire, 1 antenne de parabole ainsi que le câblage a l'intérieur ). Et quand je dis monter le tout, il a fallu tout fixer avec des boulons et trouver l'ordre de montage des panneaux solaires ( l'espacement des vis sur chaque panneau n'était pas le même ), tout ça sous le feu ennemi! Une véritable montée d'adrénaline je vous le dis... 6mm0044.

La fin du scénario ( et de la journée ) était donc de lancer notre satellite dans une zone blindé d'ennemi auquel je n'ai pu assister, j'ai tenté un contournement mais me suis vite perdu et retrouvé en plein échange entre nos deux camps d'une dizaine de joueurs au total, pour faire du "kill" d'un bâtiment à l'autre. J'y suis resté un petit moment pour tirer de la bille comme on dit, puis 15min plus tard la partie fût terminé. je n'appris que plus tard que nous avions échoué grâce à un assaut poubelle de l'ennemi! En effet, abrité derrière de grandes poubelle sur roue, l'ennemi à chargé sur la section qui était là pour sécuriser la zone de lancement qu'on devait tenir pendant 10min! La section entière à péri sous la rigolade 6mm007.
Fin de journée, et du week-end, tous le monde ramasse ses affaires et on en profite pour s'échanger quelques compliments, moments d'action "mémorable" qui, personnellement, feront de bons souvenirs! Bien évidement, on profite également pour faire une photo avec le youtubeur avant de se quitter et d’entamer le chemin du retour

Petite anecdote au passage ( pour ceux qui connaîtront ), j'ai discuté avec un organisateur de la wild trigger au sujet de l'internat de Thiers et d'après lui, il s'avère qu'il ne le possède plus pour cause d'insuffisance de joueurs et d'organisateurs disponibles.
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence...

Image
Avatar de l’utilisateur
taijime
Membres
 
Messages: 497
Inscription: 03 Fév 2015, 18:15
Localisation: Chamalières

Re: Débriefing Wild trigger suite et fin

Messagepar taijime » 16 Juin 2019, 20:51

Pour finir, et en conclusion pour les impatients ( dsl du pavé 6mm0010 ), le bilan de ce week-end sur 2 terrains de la wild trigger est très positif! Alors certes, la présence du youtubeur ( Amixem ) à probablement influencé quelques peu les parties ( aussi bien côté orga, que joueurs, voulant "bien paraître" ) mais l'ambiance à été très sereine tout au long du week-end! Comme je l'ai précisé, aucun mots plus haut qu'un autre ni accrochage n'a eu lieu sur l'ensemble du week-end, et les joueurs ont tous été fairplay que ça soit de simples airsofteurs, des débutants, des "milsimeurs", et même des speedsofteurs ( j'ai adoré jouer avec l'un d'entre eux au passage! )
Un doute sur une touche, un "abus" ( spawn kill ou autre ), tous les éventuels problèmes se sont résous simplement par les joueurs eux mêmes!

Les points positifs:

-L'organisation ( passage en 0.20gr FOURNI par l'orga pour tous, passage chrony pour tous etc... )
-Les consignes de sécurité claires ( ça paraît banal mais on voyait que l'orga avait l'habitude )
-Les terrains parfaitement adaptés à l'airsoft ( filet de sécurité pour la ZN, aménagement etc... )
-L'ambiance pendant et hors des parties ( objectif ou pas malgré le youtubeur )
-Le scénario ( bien que simplissime, il as permis de durer sur une journée entière )
-Le matériel ( circuits imprimés, boosters ( tête d'extincteur ), câbles ethernet, corps de missile et de satellite etc etc )

Les points négatifs:

-L'heure de début de partie ( 10h30 mine de rien ça fait tard )
-Le scénario ( relativement simple bien qu'il y avait du matos à récupérer )
-Le terrain du samedi où l'on as vite fait d'arriver en zone neutre adverse ( histoire de critiquer un peu 6mm001 )

J'avais d'énorme doute quand aux parties de la wild ( à tel point que j'avais envisagé d'annuler à l'annonce du lieu du tournage des parties... ) mais je dois dire que mon "expérience" à été excellente sur tout le week-end et je pense sérieusement y retourner pour un avis plus objectif ( sans youtubeur^^ ).
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence...

Image
Avatar de l’utilisateur
taijime
Membres
 
Messages: 497
Inscription: 03 Fév 2015, 18:15
Localisation: Chamalières

Re: Débriefing Wild trigger

Messagepar triphon » 16 Juin 2019, 21:25

la vidéo d'amixem a été poster juste avant que tu poste ton débrief:https://www.youtube.com/watch?v=c8y--Q197e0
c'est une première partie, la suite dans la semaine.
un barbu, c'est un barbu; 3 barbus, c'est des barbouzes " dixit Francis Lagneau" (les BARBOUZES)
triphon
Membres
 
Messages: 187
Inscription: 25 Fév 2014, 14:49

Re: Débriefing Wild trigger

Messagepar taijime » 16 Juin 2019, 22:18

Je sais que la vidéo est sortie, je suis dessus 6mm005, seulement il nous avait fait signer une sorte de "droit d'exclusivité". Personnes ne pouvait poster de vidéo de photos ou quoi que ce soit d'autres avant qu'il ne sorte sa vidéo.
C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence...

Image
Avatar de l’utilisateur
taijime
Membres
 
Messages: 497
Inscription: 03 Fév 2015, 18:15
Localisation: Chamalières


Retourner vers Debriefing

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron